L'alimentation de la réserve

Avant la réalisation d'un projet, il faut également connaître ses possibilités de remplissage.

Dans le cas d'une retenue alimentée par les eaux de ruissellement, une étude du bassin versant révèle avec exactitude si l'apport pluviométrique est suffisant.

Une réserve peut être également remplie par pompage dans la nappe. C'est le cas des bassins tampons destinés à compenser le débit insuffisant d'un forage.
Lorsqu'il est possible d'obtenir l'autorisation pour la période hivernale, le pompage en rivière permet également le remplissage des réserves destinées à l'irrigation.

Dans ces deux derniers cas, nous avons souvent à faire à des retenues totalement closes puisqu'elles sont seulement alimentées par pompage, cela permet d'en réduire l'emprise tout en conservant la contenance souhaitée.