La retenue collinaire

De nos jours, l'irrigation est considérée comme la garante de la régularité des productions agricoles. L'agriculture moderne, aux marges de plus en plus réduites, se doit de contrôler la pluviométrie trop hasardeuse tant au niveau de la quantité qu'au niveau du calendrier. L'irrigation est tenue d'assister la production du semi jusqu'à la récolte , en corrigeant les carrences en eau au cours de la campagne.

Depuis l'interdiction de pompage en rivière, il n'existe guère que deux possibilités pour irriguer : le pompage dans les nappes de plus en plus sévèrement rêglementé et le pompage à partir d'une retenue collinaire, dont la construction est également soumise à une législation draconienne pour la protection des rivières et des ruisseaux, mais qui reste le procédé générant le moins de nuisances à la collectivité et le plus facilement admis.

Le choix du site nécessaire à la construction du bassin est motivé par trois aspects importants :

  • topographie du terrain ;
  • nature du terrain ;
  • importance de l'alimentation.